En fonction de la localisation

L’importance de la localisation dans la récupération des eaux de pluie

L’eau est devenue une ressource bien trop précieuse et bien trop chère pour qu’on puisse la gâcher ou l’utiliser sans autre considération, comme on pu le faire les générations passées. Pour arroser un potager ou des fleurs, nettoyer des voitures, se laver les mains, l’eau de pluie récupérée dans une cuve a eau 1000l suffit amplement. Encore faut-il savoir prendre en compte quelques informations concernant la localisation de la surface réceptrice qui collectera les eaux pluviales.

Exposition, environnement proche et même microclimat sont des éléments à considérer

Un récupérateur d’eau de pluie sera d’autant plus efficace que la surface à laquelle il est lié reçoit les précipitations. Cela semble trivial à dire, mais c’est une réalité qui peut nuire à son efficacité si le projet de création d’une réserve d’eau de pluie est mal conçu à la base.
La toiture peut être abritée et partiellement occultée par une habitation qui se place entre la direction des pluies majoritaires et la toiture équipée du dispositif. Parfois isolé, un toit peut ne recevoir qu’une infime proportion des pluies.
Plus généralement il est évident qu’une cuve à eau sera plus efficace si vous habitez en Thiérache que dans les gorges de l’Ardèche.
Si vous avez la possibilité de choisir à quelle demi toiture le récupérateur est lié, il est important de choisir celui qui est le plus exposé, en général côté Ouest.
Enterrée, la cuve ne subira pas de pertes par évaporation.

A lire aussi :