Cuve en béton

Taille et principe de fonctionnement de la cuve en béton

Afin d’équiper son domicile dans le but de récupérer l’eau de pluie de façon efficace, il convient de se procurer une citerne en béton – enterrée – à condition bien entendu d’en comprendre les tenants et aboutissants, en commençant par la taille de la cuve.

De fait, le volume d’une cuve à eau de pluie ne dépend pas de la consommation des habitants. Elle découle de la surface au sol du toit qui lui sera dédié, sachant que tous les versants du toit en question devront être connectés à la citerne – idem pour les bâtiments annexes. Concrètement, il est conseillé de prévoir au moins 15 000 litres de stockage pour une superficie au sol de 100 m².

Le principe de fonctionnement et l’utilisation d’enduits de qualité

Chaque cuve de récupération d’eau de pluie se compose d’un bassin de stockage (pour approximativement 80 % du volume global) et une citerne de décantation en amont (pour les 20 % restants). Ainsi, il faut d’abord conduire l’eau en provenance du toit dans le compartiment de décantation. Pour bloquer les impuretés, le trop-plein devra comporter un système de filtration ou former un coude orienté vers le bas. Ensuite, l’eau pourra joindre la grande cuve à eau de stockage.

Afin de protéger la citerne contre les infiltrations, un enduit étanche est utilisé sur l’extérieur. Quant aux parois intérieures, elles sont souvent recouvertes d’un enduit à base de ciment, qui réduira l’acidité de l’eau. Lisse et correctement appliqué, cet enduit allongera les intervalles d’entretien et limitera le développement de bactéries.

A lire aussi :