Sanctions

Vous pouvez bien évidemment récupérer l’eau de pluie chez vous mais attention certaines sanctions peuvent tomber si vous en faites un usage inapproprié. En effet, bien qu’elle soit gratuite, elle n’en est pas pour autant potable.

Vous pouvez récupérer l’eau de pluie

Vous pouvez avoir un collecteur eau de pluie seulement si celui-ci vous permet de récupérer l’eau en aval de votre toiture. Prenez-le bien en considération lorsque vous mettrez en marche votre pompe recuperateur eau de pluie. De plus, votre cuve de stockage peut être enterrée ou non du moment que vous ne versez pas de produit antigel à l’intérieur et que son accès est verrouillé pour éviter tout risque de noyade. Et puis surtout, il vous est interdit de raccorder votre collecteur eau de pluie à votre réseau d’eau potable. Un entretien régulier est de plus obligatoire (nettoyage, désinfection, vérification). Vous devrez d’ailleurs tenir un carnet sanitaire contenant toutes les informations nécessaires.

Pour un usage domestique non alimentaire

Avec votre eau de pluie, vous ne pourrez qu’arroser vos plantes, laver votre voiture ou encore vous en servir dans les chasses d’eaux de vos WC. En aucun cas, vous ne pouvez vous en servir et la traiter pour votre consommation alimentaire. D’ailleurs toute installation utilisant l’eau de pluie doit être verrouillée ou signalée par un pictogramme « eau non potable ». En effet, il y a un gros risque de confusion pour les personnes vivant chez vous et pour vos invités.

Des sanctions qui peuvent être lourdes

Sachez qu’un agent du service de l’eau peut venir contrôler tout votre système de collecte de l’eau. Et si une contamination ou un risque de contamination sont décelés, vous devrez protéger tout le réseau sinon tout votre branchement en eau sera fermé si vous ne le rendez pas conforme à la loi. Et dans le pire des cas, vous risquez 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende si par exemple votre récupérateur eau de pluie 1000l pollue le réseau public.

A lire aussi :