Comment bien choisir votre citerne pour récupérer de l’eau de pluie ?

Au quotidien, la consommation d’eau d’une personne est estimée à 150-200 litres. Or, la moitié de cette quantité ne nécessite pas forcément une qualité d’eau potable. En effet, pour arroser le jardin, le potager, laver une voiture ou alimenter des WC, l’eau de pluie est largement suffisante, surtout quand elle a été filtrée et bien stockée dans une citerne. C’est pourquoi l’achat d’un récupérateur s’avère un choix judicieux pour réduire votre consommation, le montant de vos factures et donc, réaliser des économies tout en préservant cette ressource naturelle de plus en plus précieuse. D’autant qu’aujourd’hui, on trouve de nombreux modèles sur le marché. Seulement, il n’est pas toujours évident de choisir le bon équipement car les dimensions peuvent varier et pour les accessoires, il faut être vigilant et ne pas se tromper sur l’entrée ou la sortie par exemple. Pour vous aider dans votre achat, voici quelques conseils.

Tenir compte de vos besoins et de votre utilisation

Tout d’abord, vous devez vous interroger sur votre consommation. Pour information, sachez que selon le site Eco Infos sur les Energies renouvelables, un lave-vaisselle consomme environ 9L d’eau, un lave-linge 17L, des WC 46L, qu’on en utilise 3L pour boire et cuisiner, 11 pour arroser un jardin et plus de 50 pour se laver, par jour et par personne. Ces chiffres peuvent vous aider à faire une estimation de vos besoins. Ensuite, il faut prendre en compte le lieu où vous souhaitez installer votre citerne pour déterminer la dimension nécessaire. Avez-vous beaucoup de place ? Voulez-vous un récupérateur à cuve extérieure ou enterrée ? Puis, il convient aussi de vous pencher sur l’utilisation que vous ferez de l’eau de pluie. Vous en servirez-vous quotidiennement ? Ou seulement quelques jours par semaine, le week-end par exemple ? Enfin, il faut également prendre en compte la pluviométrie moyenne annuelle de votre région et la surface de votre toit.
Après avoir répondu à ces questions, vous aurez une idée plus précise du volume dont vous aurez besoin pour votre citerne. Sur notre boutique en ligne, vous retrouvez plusieurs dimensions et donc, diverses capacités de stockage des eaux pluviales. Pour récupérer l’eau de pluie et raccorder un tuyau d’arrosage, il vous faudra aussi des accessoires comme un adaptateur, un raccord voire un kit de raccordement. Lors de vos achats, faites bien attention à l’entrée et à la sortie.

Quelques informations sur la réglementation en vigueur

En France, nous avons donc la possibilité d’acheter un récupérateur pour stocker et utiliser de l’eau pluviale. C’est un acte écologique mais aussi économique qui séduit les particuliers et les professionnels. Et bien sûr, afin de limiter les dérives, une règlementation a été mise en place. C’est un arrêté du 21 août 2008 qui définit et encadre cette pratique. Ce dernier stipule qu’on peut récupérer de l’eau de pluie pour des usages extérieurs, pour l’alimentation des chasses d’eau, le lavage des sols, du linge et pour des usages professionnels et industriels. Cette ressource doit être collectée à l’aval des toitures inaccessibles. En revanche, son utilisation est interdite à l’intérieur de certains lieux comme les établissements de santé, les cabinets médicaux, les crèches et écoles par exemple.
Pour le stockage, on peut opter pour une cuve hors-sol ou enterrée. De même, un crédit d’impôt peut être accordé aux personnes voulant acheter une citerne. D’autres droits et devoirs sont précisés par cet arrêté, comme l’entretien et les cas où il est interdit d’utiliser l’eau pluviale.

Pour en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à contacter notre équipe. Nous pourrons vous renseigner et vous conseiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *