Balcons et terrasses en ville : comment les fleurir et les arroser facilement ?

Avoir un jardin ou un potager n’est plus uniquement réservé aux personnes vivant à la campagne. C’est également possible en ville, à condition toutefois de posséder un balcon ou une terrasse. Si vous disposez d’une telle surface, vous pouvez en profiter pour faire quelques plantations. Mais avant de commencer à semer et à installer un système d’arrosage, il convient de vous renseigner auprès de votre propriétaire ou du syndic de copropriété pour savoir ce qui est autorisé et ce qui est interdit, surtout si votre espace extérieur est assimilé à une partie commune. Faites aussi attention à l’étanchéité des sols et murs pour éviter d’inonder l’appartement de vos voisins. Soyez aussi vigilant quant à l’emplacement de vos pots et mettez plutôt les grosses et lourdes jardinières contre une façade par exemple, plutôt que vers l’extérieur (à cause de leur poids). Et surtout, gare aux chutes de vos récipients de culture car en cas d’accident, votre responsabilité sera engagée.

Les pots, vos alliés pour planter et jardiner

En ville, dans ces espaces extérieurs, la place est souvent réduite. Mais cela ne doit pas vous empêcher de laisser s’exprimer vos envies. Pour créer le potager et/ou le jardin de vos rêves sur votre balcon, les pots sont les accessoires les plus adéquats. En effet, vous pourrez les déplacer facilement et cela facilitera l’entretien de chaque culture. D’autant qu’on en trouve de toutes les tailles, de toutes les formes et de toutes les couleurs ! Vous pouvez opter pour des modèles en terre cuite qui sont très esthétiques, mais assez lourds ; en plastique, pour davantage de maniabilité et de choix au niveau des coloris et textures ; en bois, pour une meilleure protection des racines en cas d’écarts de température.
Pour leur disposition, il faut tenir compte de l’exposition et du vent. Des critères importants aussi pour le choix des plantations et/ou des fruits et légumes. En ville, plusieurs variétés sont idéales pour les balcons et les terrasses. Il y a par exemple la lavande, le rosier, les plantes grimpantes (jasmins et chèvrefeuilles), le laurier rose et le géranium. Du côté du potager, le choix est vaste : salades, tomates, épinards, fraises, aromates, radis, carottes, courgettes …etc.

Les solutions disponibles pour l’arrosage

Après avoir choisi vos récipients, leur emplacement et vos plantations, il est temps de s’intéresser à l’arrosage, une étape indispensable pour avoir de belles cultures ! En pots, vos plantes dépendent donc de vous pour avoir l’eau dont elles ont besoin, car souvent, elles sont peu arrosées par les pluies. Si vous n’avez pas de robinet extérieur, vous pouvez acheter un arrosoir. C’est la solution la plus accessible. Si vous avez une belle surface sur votre terrasse, peut-être avez-vous la possibilité d’installer un récupérateur pour collecter l’eau du toit. En revanche, si vous avez un robinet dehors, n’hésitez pas à y raccorder un tuyau. De même, sachez qu’il existe aujourd’hui des outils connectés, qui s’avèrent très pratiques quand on part en vacances par exemple. En outre, la fréquence d’arrosage dépend des variétés cultivées, de l’exposition et de vos pots. S’ils sont en terre cuite, il faudra les arroser plus souvent car l’eau s’évapore plus facilement, alors que ceux en plastique conservent mieux la fraîcheur. Et pour savoir si vous devez effectuer cette tâche, surveillez régulièrement l’état de la terre. Dès qu’elle est sèche, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *